fre
À propos de   |   Newsletter
Demand & Supply Chain Management Evolution




30 Janv 2018
Une traçabilité de la chaîne logistique en 2018 : le Saint-Graal que tout le monde recherche

Greg Kefer, vice-président du service marketing
Infor

Je me rends bien compte que le titre de cet article est un peu exagéré, mais j’ai tiré mon inspiration d’une étude du marché réalisée par Geodis : elle révélait que seuls 6 % des entreprises déclaraient disposer d’une « visibilité complète » sur leur chaîne logistique. Cette conclusion s’inscrit dans la continuité d’autres enquêtes dans le cadre desquelles les entreprises se sont accordées à dire que la visibilité était un but universel que peu d’entreprises ont réussi à atteindre totalement.

Une partie du problème réside dans l’identification de ce qu’est la visibilité de la chaîne logistique. Plus de 100 éditeurs de logiciel ont affirmé à Gartner qu’ils proposaient un certain type de solution pour accroître la visibilité de la chaîne logistique. Ce qu’ils entendent par là, c’est la visibilité d’un centre de distribution, d’une structure, d’un site, d’une région, d’un mode de transport ou encore des ICP de performance.

Certaines entreprises ont décroché le Saint-Graal et tirent une valeur ajoutée estimée à des dizaines de millions de dollars de cette visibilité. Mais de nombreuses entreprises ont encore beaucoup de travail à faire à ce sujet. Certes la complexité d’une chaîne logistique mondiale est impressionnante, mais le coût de l’inactivité est trop important pour être ignoré. Impossible d’être compétitif sans voir où l’on va.

 

Une vision fragmentée

Les investissements que les entreprises ont réalisés dans la technologie de la chaîne logistique ont fait la différence : la plupart des entreprises bénéficient d’une certaine visibilité. Mais demandez à un dirigeant si son entreprise a une visibilité totale sur sa chaîne logistique internationale. Il y a de fortes chances qu’il réponde par la négative, surtout s’il travaille dans une grande entreprise ou qu’il occupe un poste qui gère des opérations impliquant des processus et des partenaires externes. Les silos d’information ont leur utilité, mais il est difficile d’être souple, proactif et efficace sans disposer d’une vision complète de bout en bout.

Si on prend le temps d’y réfléchir, les concepts de la visibilité totale ou visibilité de bout en bout sont très vastes. Et si la solution était de mettre au point un Google de la chaîne logistique, un lieu unique où vous pourriez consulter en temps réel le statut d’un article, d’une expédition, d’un évènement, d’un partenaire, d’un rapport ou de l’heure d’arrivée estimée à partir de n’importe quel appareil, et qui reprendrait autant les informations des premières phases que celles concernant la livraison finale et le paiement à l’échelle mondiale ? Ce même système devrait pouvoir traiter de manière proactive les perturbations, suggérer des alternatives, mesurer l’impact et communiquer des informations à très grande échelle.

 

L’IoT, la solution miracle ?

À en croire les experts, il y aura 50 milliards d’appareils connectés d’ici 2020 et beaucoup d’entre eux influenceront les chaînes logistiques. Les innovations telles que les camions intelligents, les capteurs low-cost, les applications mobiles et tous les nouveaux appareils connectés révolutionnent la chaîne logistique en communiquant automatiquement des données toujours plus granulaires en temps réel. Mais disposer de plus de données n’est pas nécessairement une bonne chose. L’interprétation et la récolte d’informations exploitables à partir de pétaoctets de données sont un problème de taille pour les entreprises. Et la situation ne fera qu’empirer au fur et à mesure que de nouveaux dispositifs viendront s’ajouter au tableau.

Dans le cadre de projets sur la visibilité de la chaîne logistique, les données tirées de l’IoT sont bénéfiques, car elles apportent un regard concret au mélange d’informations. L’exploitation des données tirées de l’EDI est un problème de longue date qui n’est pas prêt de disparaître. Bien qu’il soit intéressant de connaître l’emplacement d’un camion ou d’un navire en temps réel, ajouter du contexte et comprendre le stock véhiculé par ce camion, les détails de la commande et disposer d’une heure d’arrivée précise et constamment mise à jour n’a pas de prix. Les appareils connectés peuvent enrichir les informations sur les commandes, mais les détails difficiles à obtenir sur les commandes, les coûts, l’historique, les structures et les attentes sont généralement enfouis dans les systèmes ERP ou TMS. Les technologiques déployées dans le Cloud sont d’autant plus importantes qu’elles permettent de connecter les différents systèmes, objets de données et partenaires à une source unique de vérité à partir de laquelle l’ensemble des salariés et des machines peuvent utiliser les mêmes informations

 

La valeur ajoutée de la visibilité de la chaîne logistique va faire grimper la demande

Nous commençons à apercevoir une valeur ajoutée assez importante pour maintenir la dynamique. La visibilité de la chaîne logistique est cruciale parce qu’elle permet de répondre aux imprévus. Qu’il s’agisse de gigantesques catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre et les tsunamis qui ont saccagé le continent asiatique ou de grèves localisées qui empêchent l’accès à une source d’approvisionnement clé, la capacité à réagir rapidement peut faire la différence et éviter aux entreprises de dépenser des millions de dollars pour gérer les perturbations alors qu’il est déjà trop tard.

Aujourd’hui, nous voyons que les chaînes logistiques fonctionnent différemment. Amazon Prime a notamment mis la barre TRÈS haut au cours de ces dernières années, même pour les entreprises qui ne sont pas actives dans la vente. Les livraisons rapides et le haut pédigrée informatique gratuit ou presque pourraient bientôt devenir la norme. Un système robuste de visibilité de la chaîne logistique peut protéger les entreprises au fur et à mesure que les attentes deviennent plus strictes. Il est en effet très difficile d’être efficace et agile lorsque l’on ne voit rien.

 

 

 









 
           Circular Economy     Industry 4.0     Blockchain 

     Internet of Things     Omni Channel 


Join us on


Actualités et Tendances
 

Dernière mise à jour 4 Janv 2019
First deterioration in operating conditions for 27 months
   Source: Markit France Manufacturing PMI ®  -  IHS Markit
France 


Etude Zebra : 40 % des Colis Livrés dans les 2 heures à l’Horizon 2028

Les décideurs et professionnels de l’omnicanal interrogés prévoient des évolutions majeures dans la livraison des colis marquées par l’apparition des drones, des vé...


Formation
 

Agenda Local et Régional
 


Ressources
 
NG2: NG2 construit avec TGW le plus grande centre logistique automatisé d'Europe Orientale dans le secteur de la chaussure

NG2 CONSTRUIT AVEC TGW LE PLUS GRANDE CENTRE LOGISTIQUE AUTOMATISÉ D'EUROPE ORIENTALE DANS LE SECTEUR DE LA CHAUSSUREAfin de permettre une croissance future et améliorer ses processus logistiques, le groupe...

Pourquoi la transformation digitale dépend de la transformation de la main-d’œuvre

La transformation digitale est l’un des sujets phares dans les entreprises actuellement. Si le mot « digital » s’impose dans toute la littérature, seul ou dans des phrases plus complexes...


Agenda International